×

Accords de gouvernements : la société civile dépose sa Déclaration non gouvernementale

24 août 2019

Dans tout le pays, les électeurs réclament le changement. Mais quel changement ? Pour la première fois, une quarantaine de responsables d’organisations représentatives de la société civile belge francophone se sont mis d’accord sur un programme global, la Déclaration non gouvernementale (DNG), dans laquelle ils définissent une vision commune du changement pour une société décarbonée, ouverte et solidaire.

Le 26 mai dernier, nous avons voté. Les résultats des élections ont dévoilé un paysage politique plus complexe que jamais. Les analystes en retiennent essentiellement une distanciation majeure du nord et du sud du pays ainsi qu’une très inquiétante montée de l’extrême-droite. C’est indiscutable. Au-delà, les initiateurs de la Déclaration non gouvernementale (à télécharger ci-dessous) pensent qu’il y a, partout dans le pays, une immense volonté de changement et un manque de clarté sur les termes de ce changement.

Chaque responsable d’organisation à l’origine de cette déclaration d’une trentaine de pages déclinées en mesures concrètes a quitté son rayon d’action pour aller à la rencontre des préoccupations des secteurs voisins. L’environnement côtoie le social ; l’économie s’articule à l’emploi ; le logement parle à la fiscalité. Le citoyen est indivisible et exige des réponses globales.

Les représentants d’associations ont par ailleurs fixé 10 priorités qui doivent figurer dans les futurs accords de gouvernements wallon, bruxellois et de la Fédération Wallonie-Bruxelles :

  1. 100% d’énergie renouvelable d’ici 2050 et 58% d’électricité renouvelable d’ici 2030 sans pénalisation des ménages précaires.
  2. 25% d’augmentation nette des dotations aux TEC et à la STIB.
  3. Interdiction de circulation en cas de pics de pollution.
  4. 15% de logements sociaux.
  5. Poursuite de l’objectif de réduction des inégalités scolaires du Pacte d’Excellence
  6. Soutien aux familles et à leurs enfants en situation de précarité.
  7. Relance du Plan Marshall avec priorité aux nouvelles technologie et à la conversion écologique de l’économie wallonne.
  8. Parcours universel d’intégration des migrants par la langue et l’emploi.
  9. Accords commerciaux justes et durables.
  10. Décumul intégral et limitation du nombre de mandats.
lacoordination.org. Le Logo

Les initiateurs de la Déclaration, dont la démarche est expliquée en détails sur www.lacoordination.org ont travaillé à ce changement en s’informant mutuellement sur leurs stratégies, leurs alliances, leurs oppositions et leurs soutiens. Aujourd’hui, ils vont un pas plus loin : ils définissent le changement qu’ils veulent, forts de la demande de changement exprimée par la population à travers le vote du 26 mai. ils dépassent les approches sectorielles et cloisonnées pour offrir un cadre commun, lisible, global et cohérent.

La Déclaration Non Gouvernementale (DNG) est une proposition transversale et immédiate de changement construite en conjuguant dans une vision commune les revendications sectorielles portées par une grande diversité d’acteurs de la société civile.

Voici le changement auquel ces 40 responsables d’organisations sont prêts à contribuer :

  • en déposant la DNG auprès des formateurs de gouvernements comme contribution majeure à la rédaction des accords de majorité ;
  • en nous engageant à monitorer les politiques gouvernementales tout au long de la législature sur la base du contenu de la DNG ;
  • en proposant aux parlementaires et aux membres des cabinets ministériels qui le souhaitent des échanges sur les différents enjeux contenus dans la DNG ;
  • en produisant des notes d’orientation déclinant des volets particuliers de la DNG.

Ils enjoignent ainsi les négociateurs de structurer leurs accords de gouvernement sur ce changement. Cette période de négociation des futurs accords de majorités est souvent mise à profit pour un exercice de consultation des corps intermédiaires. La DNG veut à la fois renforcer ce processus consultatif, et jouer le rôle de mise en garde.

Deux responsables du CNCD-11.11.11 font partie des premiers signataires de la Déclaration non gouvernementale. L’un d’eux, Arnaud Zacharie, secrétaire général du CNCD-11.11.11, a expliqué l’initiative sur les ondes de La Première.

Lire aussi

Au-delà des négociations gouvernementales, l'avenir de l'humanité

Au-delà des négociations gouvernementales, l’avenir de l’humanité

A l’heure où les pourparlers pour la formation du gouvernement wallon s’éternisent, des associations environnementales rappellent qu’il y a urgence pour le climat. Ce mercredi s’entame une nouvelle étape en vue de la formation d’un gouvernement en (...)


  • Arnaud Zacharie, Nicolas Van Nuffel ...

    10 juillet 2019
  • Lire
Yémen : les Etats européens doivent arrêter d'alimenter la guerre

Yémen : les Etats européens doivent arrêter d’alimenter la guerre

Alors que le Yémen s’enfonce toujours plus dans ce qui est qualifié de « plus grande crise humanitaire au monde », les Etats européens continuent à exporter des armes vers l’Arabie saoudite et d’autres Etats impliqués dans de probables crimes de guerre (...)


  • Nathalie Janne d’Othée

    21 juin 2019
  • Lire

Inscrivez-vous à notre Newsletter