×

Fonds Vert pour le climat : le parlement encourage le gouvernement à doubler sa contribution

24 octobre 2019

Ce mercredi 23 octobre, les parlementaires de la Commission climat de la Chambre ont voté une résolution demandant un doublement de la contribution fédérale au Fonds Vert pour le Climat. Pour Oxfam, 11.11.11 et le CNCD-11.11.11, ce vote est un signal positif en matière de solidarité internationale et envoie un message clair au gouvernement fédéral ainsi qu’aux entités fédérées.

Ce vote intervient à la veille de la session officielle de refinancement du Fonds Vert pour le Climat (Green Climate Fund ou GCF) qui aura lieu les 24 et 25 octobre, à Paris. C’est un moment crucial pour ce Fonds, destiné à devenir le principal canal multilatéral de financement de la lutte contre le changement climatique dans les pays en développement.

Dans ce contexte, il est fondamental que les pays donateurs - dont la Belgique - s’engagent à doubler leurs contributions respectives au Fonds pour permettre aux bénéficiaires, les pays vulnérables, de faire face aux conséquences des dérèglements climatiques. « C’est pourquoi nous demandons, au minimum, un doublement de la contribution belge. Cela permettrait également à notre pays de rejoindre les rangs des états qui ont déjà pris leur responsabilité dans le cadre de ce refinancement » [1] déclare Inès Ayari, d’Oxfam Solidarité.

Le texte voté aujourd’hui en commission fait suite au discours du Premier Ministre qui, lors du sommet d’Action pour le Climat du 23 septembre dernier, avait annoncé vouloir doubler la contribution belge au Fonds Vert, décision qui devrait être « prise conjointement avec le Parlement ». En attendant le vote en séance plénière, le gouvernement peut d’ores et déjà concrétiser cette demande, ce qui reviendrait à annoncer une nouvelle contribution fédérale de 120 millions d’euros [2]. Les organisations de la société civile enjoignent par ailleurs les Régions à suivre cette voie et à s’engager elles aussi à doubler, au minimum, leurs contributions respectives.

Le 22 septembre dernier, la Coalition Climat avait lancé un décompte de 100 jours aux élus belges pour qu’ils prennent des actions concrètes afin d’accélérer l’ambition climatique de la Belgique d’ici à la fin de l’année. Le doublement de la contribution belge au Fonds Vert pour le Climat fait partie des priorités de la société civile belge. L’adoption de cette résolution parlementaire et sa traduction en une annonce officielle serait un pas significatif en avant. « Sans un financement suffisant et adéquat pour les pays en développement, il ne peut y avoir de réponse juste à la crise climatique. En tant que pollueur historique, la Belgique, à l’instar des autres pays riches, a une responsabilité à assumer vis-à-vis des pays vulnérables » conclut Rebecca Thissen, du CNCD-11.11.11.

UPDATE 26/10 : La Belgique a annoncé une maigre contribution de 40 millions € ce vendredi 25 octobre lors de la session officielle de refinancement du Fonds Vert à Paris. C’est une occasion manquée, alors que le Parlement fédéral a adopté une résolution en temps et en heure pour donner un mandat officiel au gouvernement pour qu’il double sa contribution au Fonds Vert. Non seulement le gouvernement a ignoré la résolution parlementaire et n’a pas doublé sa contribution, mais en plus le montant annoncé est inférieur à la contribution précédente de 50 millions d’euros. Nous dénonçons cette frilosité du gouvernement et demandons que la contribution fédérale, ainsi que celles des Régions, soient rehaussées pour atteindre un doublement au plus tard lors de la COP 25. La Belgique doit s’engager de manière juste et équitable pour plus de justice climatique.

Tags: Climat

[1Plusieurs pays ont déjà montré la voie, annonçant un doublement de leur contribution précédente : l’Allemagne et la Norvège lors de la COP24, le Royaume-Uni et la France lors du G7 et la Suède et le Danemark lors du Sommet d’Action sur le Climat du 23 septembre dernier.

[2Cette demande s’explique simplement : À Lima, en 2014 (COP 20), le fédéral a annoncé, par la voix d’Alexander De Croo, que sa contribution au FVC s’élèverait à 50 millions € (ou 66,9 millions USD). Doubler ce montant (66,9 x2) et le convertir avec le taux actuel de conversion du FVC nous ramène au montant minimum de 120 millions d’euros.

Inscrivez-vous à notre Newsletter