×

Roger, ancien banquier : « allier la solidarité Nord-Sud et les résultats »

Roger, 63 ans, Etalle

3 novembre 2016

Roger, jeune pré-pensionné de 63 ans, s’active au profit de l’Opération 11.11.11, main dans la main avec son épouse, Marie-Rose. Pour lui, le déclic s’est amorcé après un infarctus, à 44 ans. Cet ancien banquier décide alors d’alléger son rythme de travail et de consacrer une large part de son temps à la solidarité, via plusieurs engagements, dont la gestion d’un groupe local de volontaires 11.11.11 à Etalle. Il est aussi devenu au fil des ans l’un des piliers du réseau en province du Luxembourg. Cette fibre sociale, Roger l’a toujours portée en lui : « Il y avait un terreau prêt à être semé. Contrairement aux idées reçues, cette démarche sociale n’est pas du tout incompatible avec le métier de banquier ». Roger se décrit d’ailleurs comme un banquier de proximité, dans son agence locale où de nombreux clients émargeaient au CPAS. Même s’il faut savoir nager à contre-courant. « La plupart des banquiers sont pris dans une spirale. Il faut savoir refuser. Avant 2000, la maison mère me faisait vendre des produits auxquels je ne croyais pas. Le pire était de demander aux employés de le faire. »

Aujourd‘hui, Roger apporte avec lui cette expertise financière très appréciée dans le secteur associatif, son goût de l’organisation et des résultats : « Nous possédons le meilleur coefficient de pénétration du réseau : 1,15 euros par habitant », dit-il en souriant. Pas question de fanfaronner pour autant, mais de parler de cette motivation mise au service de l’Opération 11.11.11. Pourquoi ? Pour plusieurs raisons : « Le fait que le CNCD-11.11.11 soit une coupole permet d’agir en faveur de plusieurs ONG en même temps. De ne pas travailler de manière paternaliste, mais en tandem avec les partenaires locaux. Il y a aussi une cohérence entre le travail du plaidoyer en Belgique et le point de vue des travailleurs du Sud. Et comme volontaire, on apporte sa pierre à un édifice solide. Pas question de réinventer l’eau chaude ou de construire un puit seul dans le désert. Les projets sont crédibles. »

Roger Kaiser, Etalle (Luxembourg belge)

Inscrivez-vous à notre Newsletter