×

La justice migratoire en marche !

Cécile Vanderstappen Cécile Vanderstappen 18 octobre 2016

Le mardi 11 octobre 2016 s’est tenu le séminaire « Vers la justice migratoire » en vue de la nouvelle campagne 2017 sur les migrations, des coupoles (CNCD-11.11.11 et son homologue néerlandophone), leurs membres et partenaires. Associations de droits humains (Amnesty, Ligue des droits de l’Homme, CIRE, ARCI), ONG (Oxfam, Caritas, Le Monde selon les femmes, Médecins du Monde), collectifs (Caravane des Sans Papiers) et académiques (Myria, ULG, USL, UCL, CETRI) se sont réunis, décidés à se mobiliser collectivement, pour faire face à la situation actuelle, qualifiée d’ insupportable par les participants ; situation que vive quotidiennement et depuis trop longtemps, des milliers de personnes migrantes. « Nous sommes dans le déni de l’horreur » s’insurge C. Intrand, Directrice du CIRé.

Le constat des intervenants est sans équivoque : persistance des inégalités Nord-Sud, violences et morts aux frontières, accords bilatéraux signés en dehors de tout respect du droit international et contrôle parlementaire, hypocrisie et impunités des décideurs politiques et repli majoritaire sur soi des populations européennes… « Ce qui pousse les personnes à partir, c’est le désœuvrement (…) La personne migrante, nous renvoi aux inégalités, à l’arbitraire … Pourquoi lui et pas moi ? » témoigne F. De Smet, Myria.

Il faut donc agir d’urgence, sur le long terme et sur tous les fronts : plaidoyer, sensibilisation et mobilisation afin de changer de paradigme sur les migrations et qu’enfin les droits fondamentaux de tous soient respectés et que chacun puisse vivre dignement là où il le souhaite. Cela, souligne les intervenants qui se succèdent, implique de repenser la cohérence de nos politiques (environnementales, commerciales, agricoles…), le carcan du système capitaliste considérant l’humain comme une marchandise à exploiter ou encore l’impact du colonialisme dans notre rapport à l’autre. La « Justice migratoire » est avant tout un combat collectif en faveur du respect et de l’égalité des droits !

« Si nous faisons campagne, c’est pour gagner ! » conclut Carine Thibaut du CNCD-11.11.11. Deux jours à peine, après le séminaire, le premier groupe de travail politique fédéral s’est réuni. Associations membres et partenaires néerlandophones et francophones ont listé les enjeux clés sur lesquels le travail collectif de plaidoyer pour une « justice migratoire » devait se concentrer. Quelques axes se dégagent déjà :

  • la coopération extérieure de nos états avec les pays non membres de l’UE concernant la gestion restrictives des flux migratoires (processus d’EXTERNALISATION) ;
  • la violence et le non-respect du droit international aux frontières ;
  • la solidarité intra européenne dans les processus internationaux notamment de relocalisation et réinstallation des personnes réfugiées ;
  • l’inégalité des droits entre travailleurs comprenant la lutte contre les discriminations et préjugés envers les personnes migrantes.

Parallèlement et en complément de ce groupe se constitueront d’autres espaces de travail axés sur la sensibilisation et la mobilisation. Dans ce cadre, le LED (Lieux-Education-Développement) travaille également sur une nouvelle mallette pédagogique dédié au milieu scolaire.

En effet, les politiques actuelles de répression et criminalisation des personnes migrantes ne font qu’amplifier le sentiment et l’expression publique du rejet de l’autre. La lutte contre les préjugés envers les personnes migrantes sera donc un axe prioritaire du travail de sensibilisation vers l’opinion publique. C’est une bataille des idées que nous devons mener et il nous faut produire pour cela un autre discours que celui de la crainte devenu viral. Néanmoins, il est triste de constater que parfois la raison ne suffit plus et que ce sont les émotions les plus viles qui guident l’opinion publique. C’est pourquoi, lors de cette campagne, la rencontre de ce celui qui nous parait être « autre », sera l’outil le plus approprié pour faire tomber nos propres frontières.

Intéressés par cette campagne ?
Vous voulez vous impliquer et avoir plus d’infos sur les différents groupes de travail (GT) ? Contactez-nous.

Tags: Migrations

Inscrivez-vous à notre Newsletter