×

Rapport 2019 sur l’aide belge au développement

L’aide belge au développement sous la moyenne européenne

Communiqué de presse

25 septembre 2019

Ce mercredi 25 septembre, le CNCD-11.11.11 publie son Rapport 2019 sur l’aide belge au développement. Ce rapport dresse le bilan de la Coopération belge au cours de l’année 2018, mais aussi de l’ensemble de la législature qui s’achève, avec un chapitre spécifique sur la Coopération belge dans les États fragiles.

Le Rapport 2019 souligne plusieurs aspects positifs de la politique de Coopération belge, dont le fait que l’aide belge est quasi-totalement déliée et qu’elle est concentrée en priorité dans les pays les plus pauvres et les États fragiles. Toutefois, plusieurs points négatifs sont pointés, à commencer par la baisse de l’aide belge au développement, qui est tombée à 0,44% du revenu national brut en 2018, s’éloignant de l’objectif international des 0,7% du revenu national brut.

L’aide belge a ainsi atteint un niveau historiquement faible : la Belgique est ainsi passée de la 6e à la 9e place des principaux pays donateurs entre 2010 et 2018 en termes relatifs, et même de la 13e à la 16e place en termes absolus. Elle est donc aujourd’hui sous la moyenne des donateurs européens (qui s’élève à 0,47%). Par ailleurs, la Belgique reste la première destinataire de sa propre aide au développement, suite à la comptabilisation dans l’aide au développement des frais d’accueil des demandeurs d’asile sur le territoire belge.

L’aide belge au développement sous la moyenne européenne

Stéphanie Triest, CNCD-11.11.11
https://youtu.be/SgMFufD2hbk

Le Rapport 2019 pointe également la contradiction entre la volonté de concentrer la Coopération belge dans les pays les moins avancés et la multiplication d’instruments d’appui au secteur privé. Les études montrent en effet que de tels instruments sont inadaptés à la réalité des pays les plus pauvres et les plus fragiles.

Conférence de presse de présentation du rapport 2019 au siège du CNCD-11.11.11 le 25/09/2019  (Crédit : © Stéphanie Triest )

Selon Arnaud Zacharie, secrétaire général du CNCD-11.11.11 : « La Belgique ne fait plus partie du peloton de tête des pays donateurs. Elle s’est éloignée de l’objectif international de 0,7% et est passée sous la moyenne européenne. La législature qui s’achève est donc une législature perdue pour l’aide belge au développement. C’est pourquoi le prochain gouvernement doit adopter un plan pluriannuel visant à atteindre au plus vite l’objectif international de 0,7% du revenu national brut. »

Inscrivez-vous à notre Newsletter