×

Opération 11.11.11

Connaissez-vous nos « Sambassadeurs » ?

Eric Walravens Eric Walravens 25 août 2019

« Les sambassadeurs sont venus en dansant »... Depuis quelques semaines, les notes aux accents cariocas de la chanson de Gainsbourg résonnent au CNCD-11.11.11. Et pour cause, quatre ambassadeurs ont rejoint notre équipe de récolte de fonds. Rapidement renommés « sambassadeurs », ils sont déjà à pied d’œuvre, dans les rues du pays, pour doper la recette de l’Opération 11.11.11. Rencontre au pied de la Bourse de Bruxelles.

Ils s’appellent Alexandra, David, Elodie et Marc. Ils travaillent depuis 6 mois ou 11 ans dans la récolte de fonds en rue. Tous ont rejoint le CNCD-11.11.11 en janvier dernier pour mettre leur talent au profit de l’Opération 11.11.11. Tout au long de l’année, ils sillonneront les rues du pays à la recherche de nouveaux donateurs, mais aussi de nouveaux volontaires. Un job difficile ? « Il arrive parfois que pendant une demi-heure personne ne s’arrête. Le sentiment qui domine alors c’est la frustration », avouent-ils. « Mais quand on a un vrai échange avec une personne, c’est vraiment satisfaisant. »

Les ambassadeurs 11.11.11 . Elodie Vasseur, Alexandra Mormal, David Tobar, Marc Neusch

Les thématiques de plaidoyer politique rencontrent un véritable intérêt auprès des passants, expliquent-ils. « Quand on dit aux gens que c’est le CNCD-11.11.11 qui a fait pression sur (le ministre-président wallon Paul) Magnette pour bloquer le CETA, on est surpris par l’enthousiasme. Idem quand on explique que le CNCD-11.11.11 était à la manœuvre lors de la grande manifestation contre le TTIP et le CETA en septembre dernier, les gens hallucinent !  »

Entendent-ils aussi des critiques ? « Oui, des gens critiquent parfois l’usage des fonds fait par les ONG ou leur inutilité. Mais on sent que derrière ces propos, il y a surtout beaucoup de méconnaissance. » Convaincre les indécis est possible.

« Mais souvent, on convainc ceux qui ont déjà fait une partie du chemin de leur côté. Je donne souvent l’image de l’escalier. On trouve des gens qui sont déjà sur les dernières marches ».

  (Crédit : © Eric Walravens )

La récolte de fonds n’est pas pour autant le seul objectif de la nouvelle équipe, qui joue aussi un rôle de sensibilisation aux combats portés par la coupole. Il n’est pas rare que ces échanges amènent de nouveaux citoyens à s’engager à nos côtés.

Lire aussi

Sénégal : les femmes, moteur du développement
Opération 11.11.11

Sénégal : les femmes, moteur du développement

Au Sénégal, l’égalité gagne du terrain. Reportage aux côtés des entrepreneuses actives dans la transformation de produits alimentaires (céréales biologiques, produits de la pêche), soutenues par les organisations locales ENDA Graf Sahel et ENDA Pronat, (...)


  • Stéphanie Triest

    1er novembre 2018
  • Lire
Sénégal : « S'il n'y a pas d'arbre, il n'y pas de vie »
Opératon 11.11.11

Sénégal : « S’il n’y a pas d’arbre, il n’y pas de vie »

L’agroforesterie permet de lutter contre la désertification et l’exode rural au Sénégal. Focus sur le travail de l’APAF (l’Association de Promotion des Arbres Fertilitaires, de l’Agroforesterie et la Foresterie), partenaire de l’ONG belge ULB (...)


  • Stéphanie Triest

    31 octobre 2018
  • Lire
Sénégal : Il faut sauver la mangrove
Opération 11.11.11

Sénégal : Il faut sauver la mangrove

Dans le delta du Sine Saloum, au Sud-Ouest du Sénégal, la mangrove recule. C’est une conséquence des changements climatiques : le niveau de la mer monte et les pluies se font plus rares, donc les réserves d’eau douce, non salée, diminuent. Or, les (...)


  • Stéphanie Triest

    30 octobre 2018
  • Lire

Inscrivez-vous à notre Newsletter