×

Ce 25 novembre, donnez de la voix contre les violences faites aux femmes !

Coralie Vos Coralie Vos 25 août 2019

Des réseaux sociaux à une manifestation féministe nationale, mobilisez-vous contre les violences faites aux femmes et aux filles le 25 novembre 2018. Une société sans violences envers les femmes est possible, vous aussi, prenez part à cette journée internationale de lutte !

De près ou de loin, au cours de sa vie, chaque femme est confrontée à différentes formes de violences, parce qu’elle est une femme ou une fille. Il ne s’agit ni de cas isolés, ni de « faits divers » comme trop souvent présentés par les médias. Ces violences sont le reflet d’un système qui va à l’encontre des droits des femmes et met à mal leur intégrité et leur autonomie.

Passées sous silence, banalisées, excusées, niées..., ces violences sont rendues invisibles aux yeux du grand public. Largement sous-estimées, elles sont encore relayées au second plan des priorités politiques.

Comment agir ?

Partout dans le monde, des femmes et des hommes feront de cette journée un moment fort dans la lutte contre les violences faites aux femmes. Les lignes commencent à bouger pour obtenir des avancées concrètes et significatives. Une société sans violences envers les femmes est possible, vous aussi, prenez part à cet élan mondial !

Le 25 novembre, Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, manifestez votre solidarité avec les victimes et exigez un engagement massif et global des pouvoirs publics pour qu’ils respectent leurs engagements et remplissent réellement leur rôle dans l’éradication des violences faites aux femmes. Les violences contre les femmes sont une responsabilité collective de toute la société !

Cela passe par la concrétisation d’engagements internationaux, comme ceux pris par la Belgique à travers la ratification de la Convention d’Istanbul en 2016 ou l’élaboration de la Convention de l’Organisation Internationale du Travail pour mettre fin à la violence et au harcèlement dans le monde du travail. Mais, l’appel à mobilisation est clair « afin de garantir l’autonomie et la sécurité de toutes les femmes avec ou sans papiers, avec ou sans emploi, quelle que soit leur origine, leur âge ou leur orientation sexuelle », il faudra aussi «  renverser radicalement la vapeur  » en s’opposant aux politiques d’austérité, au racisme et au sexisme qui « continuent à faire reculer les droits fondamentaux de la majorité de la population ».

Concrètement, ce 25 novembre

  • Impossible de vous rendre à Bruxelles ? Rejoignez ou créez une action locale.
  • Montrez votre soutien sur les réseaux sociaux  ! Avec les hashtags #stopviolencesfaitesauxfemmes, #25novembre et #mirabalbelgium, partagez une photo de vous avec la main peinte en mauve (peinture, maquillage, marqueur, tout est bon !). Facebook, Twitter, Instagram… diffusez-la le plus possible !

Lire aussi

Beata Vidal (à gauche) et sa sœur dans leur conuco où elles cultivent des fruits et légumes pour la consommation familiale. Les surplus, comme ce gros citron, sont vendus sur les marchés locaux.
Du Nord au Sud et à l’envers

La République dominicaine, une île en transition

En République dominicaine, des associations paysannes aident les femmes à amorcer leur transition écologique. Cette île des Caraïbes, qui vit sous la menace des changements climatiques, est parvenue jusqu’ici à préserver son environnement, malgré la (...)


  • Santiago Fisher

    31 juillet 2019
  • Lire

Inscrivez-vous à notre Newsletter