×

RIGHT(S) NOW

Ce 12 mai, nous serons dans la rue pour réclamer une Belgique solidaire

7 mai 2019

Pour une Belgique solidaire ici, solidaire avec le Sud, solidaire avec les générations futures. Ce 12 mai, nous serons dans la rue pour réclamer nos droits, maintenant. Pour réclamer un changement de cap après les élections du 26 mai prochain, en Belgique, en Europe et plus largement, dans le monde. Parce qu’un monde juste et durable, ça commence ici, maintenant.

Nous serons dans la rue pour la justice sociale, parce qu’après avoir défendu durant cinq ans la protection sociale contre des traités de commerce comme le TTIP et le CETA, qui risquaient de permettre aux multinationales d’attaquer les systèmes de santé et les normes sociales et environnementales, nous voulons affirmer, à deux semaines des élections, la nécessité de cesser d’opposer la justice sociale, la justice climatique et la prospérité économique.

Le commerce juste et durable expliqué en une minute

CNCD-11.11.11, Bonjour
https://youtu.be/GeLOuGxolmM

Ce 12 mai, nous serons dans la rue pour la justice climatique, parce qu’après des mois et des mois de mobilisations, nous n’avons pas été entendus. Si le réchauffement de la planète est le résultat d’une crise grave qui ne se résoudra pas en quelques mois et qui touche à tous les aspects de nos vies, des décisions étaient possibles en cette fin de législature et elles n’ont pas été prises. Alors, nous descendrons une fois de plus dans la rue pour réclamer qu’après les élections, nos responsables politiques augmentent les ambitions, adoptent une loi climat et un véritable plan pour mettre en œuvre l’Accord de Paris. Selon Eurofound, c’est en Belgique que la réalisation des objectifs climatiques de Paris permettrait de créer le plus de développement économique et d’emplois. Nous serons dans la rue aussi en solidarité avec les millions de personnes qui, au Sud, vivent déjà au quotidien les conséquences de ce réchauffement.

La justice climatique expliquée en deux minutes

CNCD-11.11.11, Bonjour
https://youtu.be/0RR1BI7ITEs

Ce 12 mai, nous serons dans la rue pour la justice migratoire, pour réaffirmer haut et fort que nous pensons qu’une société qui permet à chacune et chacun de vivre dignement, où qu’il soit, est la seule solution pour garantir le bien-être collectif. Parce qu’après avoir dénoncé pendant cinq ans les violations des droits humains commises par l’Etat belge, du renvoi des Soudanais dans un pays où ils risquaient la torture à l’enfermement des enfants, en passant par l’instrumentalisation de l’aide au développement pour pousser les pays du Sud à lutter contre les migrations, nous réclamons un changement de cap et la mise en place d’une Belgique hospitalière.

La migration n’est pas une crise

CNCD-11.11.11
https://youtu.be/B1N48XIjQVM

Ce 12 mai, nous serons dans la rue pour la justice fiscale, parce qu’après une législature marquée par la multiplication des révélations d’évasion fiscale massive en Europe et partout dans le monde, nous réclamons que les choses soient mises en place pour que tout le monde, y compris les multinationales et les personnes les plus riches, paie sa juste part d’impôts. Parce qu’après cinq années de coupes dans l’aide au développement, la santé, la justice, etc., nous voulons affirmer que les moyens existent pour financer le bien-être collectif.

La justice fiscale expliquée en une minute

CNCD-11.11.11 / Bonjour
https://youtu.be/O20NIhVxDyg

Ce 12 mai, nous serons dans la rue pour l’égalité entre les femmes et les hommes. Parce que non seulement en Belgique, les écarts salariaux existent toujours, mais aussi parce que ceci est à l’image d’une situation plus globale dans le monde entier, où les droits des femmes sont bafoués et où la montée de mouvements conservateurs menace ceux qu’elles ont conquis au cours des dernières décennies.

Ce 12 mai, nous serons dans la rue pour réclamer nos droits, maintenant. Pour réclamer un changement de cap après les élections du 26 mai prochain, en Belgique, en Europe et plus largement, dans le monde. Parce qu’un monde juste et durable, ça commence ici, maintenant.

Inscrivez-vous à notre Newsletter