×

Dette du Sud/Dette du tiers-monde

« La crise financière de 2008 avait soulevé des émeutes de la faim dans les grands villes du Sud, affamées par la flambée des prix des produits alimentaires. A Haïti, ceux qui ne peuvent pas se payer à manger se contentent d'une galette d'argile qui tient au ventre. »
Du nord au Sud, et à l’envers

Crise de la dette au Sud

Dix ans après la chute de Lehman Brothers, les pays en développement croulent à nouveau sous les dettes. Et les répercussions sont graves : flambée des prix, politiques d’austérité, sous- investissements (...)


  • Jean-François Pollet

    18 mars 2019
  • Lire
En Tunisie, les créanciers dictent la ligne politique

En Tunisie, les créanciers dictent la ligne politique

Le 12 juin dernier, le Fonds monétaire international (FMI) a autorisé le versement de la deuxième tranche du prêt de 2,8 milliards de dollars décidé il y a un an. Comme la première, cette tranche s’élève à 314,4 millions de dollars. Dans la foulée, cette (...)


  • Michel Cermak, Nathalie Janne d’Othée ...

    12 juillet 2017
  • Lire
L'Afrique s'endette
Géostratégo

L’Afrique s’endette

Après deux décennies de surendettement, l’Afrique a bénéficié depuis le début des années 2000 d’une conjoncture favorable grâce aux allégements de dette, à la baisse des taux d’intérêt et à la hausse des prix des matières premières qu’elle exporte. (...)


  • Arnaud Zacharie

    9 janvier 2017
  • Lire

Renforcement du Secrétariat International (SI) du CADTM

ATTAC/CADTM Maroc et Tunisie sont des partenaires privilégiés dans la réalisation du programme du CADTM, au titre du Secrétariat International (SI). Partagé avec le CADTM Belgique, le SI assure le bon fonctionnement du réseau en prenant en charge (...)


Renforcement du Secrétariat International (SI) du CADTM

ATTAC/CADTM Maroc et Tunisie sont des partenaires privilégiés dans la réalisation du programme du CADTM, au titre du Secrétariat International (SI). Partagé avec le CADTM Belgique, le SI assure le bon fonctionnement du réseau en prenant en charge (...)


|

Inscrivez-vous à notre Newsletter