×

Conseil national des ONG de développement (CNONGD)

Le Conseil National des ONG de Développement (CNONGD) est un réseau qui a vu le jour en décembre 1990. Il est la manifestation de la volonté d’une série d’organisations de mieux contribuer aux efforts de démocratisation du pays et de développement coordonné des communautés locales pauvres. Il compte actuellement 600 ONG membres, regroupées à travers 11 Conseils Régionaux (CRONGD).

Le réseau CNONGD couvre l’ensemble du pays. Il fonctionne comme une toile d’araignée où chaque brin de fil a son importance et tient aux autres.
Il se structure et agit à travers les Conseils provinciaux qui eux-mêmes sont organisés en réseaux géographiques par districts ou territoires et en réseaux thématiques en fonction des problématiques pertinentes. Ce réseau est assez fiable et en contact plus ou moins régulier avec tous les échelons. Le réseau est une référence pour l’Etat et les divers partenaires susceptibles de s’engager en RDC.

Structuré à partir des dynamiques locales et régionales (provinciales), le CNONGD a pu avantageusement faire progresser les libertés fondamentales, l’émergence d’un leadership local plus responsable, les stratégies et alternatives locales de survie des populations, la société civile et bien d’autres causes. Depuis sa création, le CNONGD a été à la base de plusieurs programmes axés sur le renforcement des capacités de la société civile et à sa participation plus active aux transformations sociales et à la redéfinition des politiques publiques en faveur des communautés de base.

Le CNONGD est reconnu comme un ciment « structurant » de la société civile congolaise, il participe donc à renforcer la conscience critique de la population, en développant son rôle de contrôle citoyen de l’action gouvernementale. Selon les circonstances, il joue tantôt le rôle de porte-parole des populations civiles, tantôt celui de suppléant, de complément et il propose des alternatives au pouvoir public. Il s’est investi, depuis sa création, dans un travail gigantesque de promotion du bien-être et de l’épanouissement de la population à travers des actions de développement. Concomitamment à ces actions, il n’a cessé de dénoncer les différentes violations des droits de l’homme chaque fois qu’elles étaient portées à sa connaissance. Ailleurs, il a promu la bonne gouvernance, s’est efforcé d’organiser la population dans son auto prise en charge, ou s’est déployé sur le terrain de l’éducation civique et de l’information sociopolitique.
Plus concrètement, en 2016 le CNONGD a mené une enquête sur l’accaparement des terres et la sécurité alimentaire dans les 6 provinces minières et agricoles ( Katanga, Kasaï Oriental, Kasaï Occidental, Province Orientale, Nord et Sud Kivu) avec l’appui du CNCD-11.11.11 et dans d’autres provinces (Bandundu, Equateur, Kongo Central) avec l’appui des autres partenaires financiers. Le rapport sur les conséquences d’une exploitation minière non contrôlée sur l’agriculture congolaise a été publié sur le site du CNONGD, ainsi que le message de plaidoyer sur la loi agricole.

Actualités

Inscrivez-vous à notre Newsletter