×

PROSAP KALALA

Ce sont deux organisations du Kasaï Central qui se sont regroupées pour développer des synergies autour de la situation des refoulés d’Angola vers la RDC. Au départ, deux organisations rurales de paysans : Promotion sociale et agro pastorale –Ngimbi (PROSAP-Ngimbi) et Association pour le Développement de Paysans de l’Espace Kalala (ADPEK-Kalala) se sont mises en réseau pour faire face aux problèmes des conflits fonciers dus à l’arrivée massive des refoulés de l’Angola dans leurs villages.

En effet, les populations du Territoire de Luiza se retrouvent dans des conflits liés à une cohabitation non organisée, la redistribution des terres et des phénomènes de violences sexuelles. Cette mise en réseau a pour objectifs la défense des droits des paysans et l’accueil et l’intégration des expulsés de l’Angola, la lutte contre les violences sexuelles dans la perspective de tempérer les conflits entre les autochtones et les refoulés en prônant une meilleure politique de gestion foncière et la lutte contre l’impunité.

En 2015 le CNCD-11.11.11 a soutenu un projet visant à accroitre le rôle et l’implication de la société civile locale en vue d’inciter les décideurs politiques et chefs coutumiers à promouvoir la défense des droits humains dans la gestion des conflits fonciers et la promotion de la sécurité alimentaire, la lutte contre l’impunité des violences notamment des viols dont sont victimes les femmes et filles des refoulés.

En 2016, le partenariat se poursuit avec l’objectif de renforcer le réseau mis en place, en l’aidant à structurer les actions de plaidoyer, réfléchir ensemble aux pistes et moyens en vue de continuer l’action et faire bénéficier les secteurs environnants de la formation reçue. Car, la frontière étant large, le dialogue est important pour que les autorités soient informées et qu’elles s’impliquent partout.

Inscrivez-vous à notre Newsletter