Le TTIP ouvre grand la porte à la malbouffe
Le TTIP ouvre grand la porte à la malbouffe

Face aux protestations, les autorités européennes ont voulu rassurer en déclarant que les OGM ou le bœuf aux hormones ne font pas partie du TTIP. En face, le gouvernement américain affirme qu’il n’y aura pas de TTIP sans cela. Avant-même sa conclusion, la négociation du TTIP a déjà affaibli des décisions européennes sur les OGM et les pesticides.

En savoir plus