×

RD Congo

Arrestation d’un activiste des droits de l’Homme en RDC

L’Association africaine de défense des droits de l’Homme (ASADHO) publiait, le 13 juillet dernier, un rapport sur l’exploitation illégale de l’uranium de la mine de Shinkolobwe [1], au Katanga.

M. Misabiko, le président, et M. Mbuya, le vice-président de cette ONG, ont été arrêtés et interrogés le 24 juillet à Lubumbashi.

M. Mbuya fut libéré le jour-même tandis que M. Misabiko séjourne toujours en prison. Les autorités congolaises ont fait savoir que M. Misabiko serait jugé pour “atteinte à la sûreté intérieure de l’Etat” et “propos calomnieux”.

Le Réseau belge pour les ressources naturelles, dont le CNCD-11.11.11 est membre, soutient la coalition Publiez ce que vous payez (Publish What You Pay - PWYP) [2] et exprime son inquiétude autour de ces événements : nous estimons que la réaction des autorités congolaises sur le contenu du rapport est disproportionnée.

De plus, ce n’est pas la première fois que les autorités congolaises s’immiscent d’une telle manière dans le travail des juristes et défenseurs des droits de l’Homme de l’ASADHO et d’autres organisations, qui opèrent dans un contexte démocratique de plus en plus restreint.

[1Téléchargez le rapport sur oecdwatch.org/. A lire aussi sur la mine : Uranium de Shinkolobwe, les pouvoirs publics, Forrest, AREVA, accusés.

[2Lisez son communiqué sur cette affaire : www.publishwhatyoupay.org.

Lire aussi

Qui ? Sabine Kakunga
Adresse Quai du Commerce 9, 1000 Bruxelles
Téléphone +32 (0) 2 250 12 49 / +32 (0) 471 794 373

Inscrivez-vous à notre Newsletter